Alors que les peurs concernant une nouvelle crise financière se multiplient, l’expert en finance comportementale Greg Davies explique qu’il est nécessaire de ne pas confondre l’euphorie boursière avec l’établissement des bulles même. Il faut se méfier des mauvais choix des investisseurs.

L’émergence des bulles favorise quel type de comportement ?

M.Davies, responsable de la finance comportementale chez Oxford Risk, détaille les attitudes qui sont susceptibles de mener aux krachs boursiers. Selon lui, ces attitudes sont souvent le résultat de placements non rationnels.

Il n’existe pas un unique facteur. Souvent, la volatilité des marchés est très stressante pour ceux ou celles qui ont placé de l’argent. En tant qu’être humain, nous nous devons de prendre de bonnes décisions à long terme, afin d’assouvir notre besoin présent d’un confort émotionnel. Le suivi de la foule est une manière de prendre de bonnes décisions.  Le comportement qualifié de moutonnier s’explique en grande partie par le fait de prendre des décisions et être sûr de voir d’autres personnes qui croient la même chose que nous et qui se comportent comme nous.

Un second facteur est la familiarité : de façon générale, nous achetons ce que nous connaissons et, si nous décidons d’acheter toute la même chose, alors le prix s’envole. On peut également citer “la peur de passer à côté de quelque chose“ comme troisième phénomène.

Le comportement est-il amplifié par la pandémie ?

Les réseaux sociaux ainsi que la pandémie ont amplifié ces comportements. Comme actuellement on a plus de temps libre, on a tendance à être un peu anxieux et stressé. Les investisseurs sont actuellement plus concentrés sur le court terme que sur le long terme compte tenu de la disponibilité. De plus, dans beaucoup de régions du monde, les individus possèdent plus d’argent qu’avant puisqu’il n’est pas possible d’aller où on veut et d'acheter ce qu’on veut. Il faut également noter le subventionnement des gouvernements aux personnes pour rester chez eux.

La situation actuelle constitue un scénario parfait pour les investisseurs possédant un niveau émotionnel plus élevé que la normale. Mais il n’est pas forcément dit que cela mène forcément à des situations de bulle. Car, plusieurs personnes fuient le risque en amassant des stocks d'argent lorsqu’elles sont stressées et anxieuses.