Gérer tout seul les biens immobiliers d'une famille n’est pas une tâche facile, il faut un minimum d’expérience. En effet, il existe aujourd'hui, des organisations qui pourront vous aider à préserver les patrimoines familiaux. Permis ces dernières, on peut parler de la société civile immobilière, un service qui s’occupe de la gestion de patrimoine immobilier. Découvrons dans cet article ce que signifie la SCI, sa fonction et ses avantages.

C’est quoi la société civile immobilière (SCI) et comment fonctionne-t-elle ?

La société civile immobilière ou SCI est un regroupement de plusieurs personnes et qui a pour but de préserver les patrimoines communs pour en faire du business. Elle possède de nombreux privilèges et constitue un avantage pour la gestion de biens immobiliers familiaux. N’hésitez à consulter topchrono.biz, pour en savoir plus. En clair, c’est un excellent moyen qui vous permet de bien préserver votre patrimoine familial. Juridiquement parlant, une société civile immobilière est une société composée de plusieurs individus d'une même famille, qui ont mis ensemble une partie de leurs biens immobiliers ou encore qui disposent d'un bien commun pour pouvoir générer des revenus et distribuer les bénéfices.

Les avantages de la SCI

Le premier avantage de ce collectif est sue les associés ont la possibilité de déléguer des gens pour s'occuper de la gestion afin d’éviter les éventuelles tensions. La SCI a pour avantage de garder intacts les patrimoines familiaux. Elle va entre autres permettre aux associés de bénéficier également des parts sociales. Grâce à la société civile immobilière, les associés peuvent s'entendre pour faire des biens immobiliers un véritable business générateur.

Les démarches pour la création d’une SCI

La création d’une SCI est une tâche un peu difficile, cela demande beaucoup de procédures administratives. Premièrement, vous devez élaborer les statuts. Pour cette raison, vous devez s'attacher les services d’un expert en la matière afin d’éviter tout problème. C’est ce dernier qui pourra vous aider à rédiger les textes sous l’autorisation d'un notaire. Une fois les tests rédigés, vous passez à la signature et à l’immatriculation. Vous devez également faire une annonce dans un journal d'annonces légales. Enfin, vous déposez le dossier (constitué de la demande d’annonce, la demande d’immatriculation) au CFE(centre de formalité des entreprises). C’est ce dernier qui s’occupe du reste.